in memoriam : Jean Garrabé 1931 – 2020

Pas de commentaire

L’Evolution psychiatrique a la grande tristesse de vous faire part du décès du Dr Jean Garrabé survenu ce 13 septembre 2020, dans sa 89e année. Toutes nos pensées vont à son épouse et à ses proches.

Jean Garrabé était un acteur essentiel de la psychiatrie de ses cinquante dernières années. Sa mémoire vivante et sa pénétration en faisait un pilier essentiel de chacun des rendez-vous scientifiques de notre discipline. Son humour et son esprit, son érudition et son à-propos donnait à ses interventions un ton unique pour lesquelles il était très demandé. Il était un véritable académicien de la psychiatrie, habitué aux débats, qu’il ne reniait pas, mais qu’il savait contempler d’un regard averti.

Nommé interne des hôpitaux psychiatriques de la Seine en 1958, il a été l’élève fidèle d’Henri Ey avant de devenir, sur l’invitation de Paul Sivadon, médecin chef à l’Institut Marcel Rivière (MGEN) de 1967 à 1997, où il a été un praticien engagé de la psychothérapie institutionnelle et de la psychanalyse.

Membre actif de très nombreuses sociétés savantes et notamment de l’Evolution psychiatrique où il a été secrétaire général pendant de très nombreuses années et un animateur essentiel du comité de rédaction de la revue.

Il a sensibilisé des générations de cliniciens à l’importance de l’histoire de la discipline en publiant de très nombreuses études et ouvrages dont notamment sa célèbre Histoire de la schizophrénie : Un siècle pour comprendre publié en 2003.

Adepte d’une psychiatrie plurielle et mondialisée, il a noué des liens d’amitiés et de travail dans toute l’Europe, en Amérique du Sud et au Japon.

Partisan actif d’un psychiatrie complexe et érudite, il a été un psychiatre de dialogue, qui depuis sa participation aux premières études sur les neuroleptiques, n’a cessé de montrer une curiosité pour confronter classification et psychopathologie, phénoménologie et neurosciences.

Vous pouvez retrouver l’entretien qu’il avait donné à l’Evolution en 2017 : Entretien-avec-Jean-Garrabé et dans lequel il revient sur son propre parcours et l’évolution de la psychiatrie depuis l’après-guerre, qui se découvrent inséparables.

Retrouvez ici l’hommage de Jean Garrabe par Patrice Belzeaux