Jacques Postel par Serge Wasersztrum

Pas de commentaire

cliché C. Fromentin

Jacques avant de participer à une controverse historique avec un interlocuteur prononçait toujours la phrase rituelle : « je ne veux pas me fâcher avec… » ce qui lui permettait de lancer ensuite ses divisions intellectuelles à l’assaut de la question historique qui faisait toujours avancer. Jadis, car c’était il y a quelques années, à propos de Luys et de Charcot, il eu une controverse très productive qui aboutit à la réhabilitation de ce pionner de l’inconscient. Maintenant Jacques, ton départ, très regrettable donne une occasion à tous tes amis d’être légèrement fâché contre toi mais que peut-on contre le destin ?  

Bien à toi pour toujours,

Serge.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s