Séminaire d’Epistémologie du 7 janvier 2021 : Bruno Falissard : Ce que la notion de « troubles du neurodéveloppement » dit de la pédopsychiatrie du XXIème siècle

LIEN VISIO : https://zoom.us/j/91569715781…ID de réunion : 915 6971 5781Code secret : 133263

Séminaire Épistémologie de la Psychiatrie, le Jeudi 7 janvier 2021, 18h30-20h30.

En visioconférence et en présentiel (Salle 103 du Centre Philippe Paumelle, 11 rue Albert Bayet). Intervenant : Bruno Falissard. Pour vous inscrire, veuillez-vous rendre sur le lien suivant :

http://www.asm13.org/epistemologie-de-la-psychiatrie

« Ce que la notion de « troubles du neurodéveloppement » dit de la pédopsychiatrie du XXIème siècle »

Argument : Un jour nous nous sommes réveillés et avons réalisé que la notion de « trouble du neurodéveloppement » s’était subrepticement immiscée dans les esprits des pédopsychiatres de la planète au point de ne même plus susciter d’interrogation. « C’est comme ça maintenant, c’est la nouvelle mode, ça fait plus sérieux, au moins il y a le mot ‘développement’ et puis de toutes façons ce ne sont que des mots, rien ne change vraiment ». Pourquoi pas, mais voilà que le directeur de l’ARS de Nouvelle Aquitaine décide en 2020 de transformer tous les CMPP de sa région en structures de soin pour patients atteints de « troubles neurodéveloppementaux ». A l’évidence, nous sommes ici bien loin d’un simple problème de vocabulaire. Voilà qui invite à réfléchir aux déterminants de cette mutation, qu’est ce que la notion de « troubles du neurodéveloppement » dit de la pédopsychiatrie du XXIème siècle ?Bruno Falissard est pédopsychiatre, praticien hospitalier, Professeur de biostatistiques, et directeur du Centre de Recherche en Epidemiologie et Santé des Populations (INSERM/Paris-Saclay). Il est l’auteur de plusieurs contributions en épistémologie, en particulier dans le champ de la psychiatrie, dont Mesurer la subjectivité en santé : perspective méthodologique et statistique. 2 ed 2008, Paris: Masson. 116 pages ; Cerveau et psychanalyse : tentative de réconciliation. 2008, Paris : L’Harmattan, 96 pages.

Bruno FALISSARD Après des études à l’Ecole polytechnique, Bruno Falissard a poursuivi des études médicales et s’est spécialisé en pédopsychiatrie en 1991. Il a été chef de clinique en pédopsychiatrie en 1996 et 1997, maître de conférences en biostatistique à la faculté de médecine Paris-Sud de 1997 à 2002 puis professeur en 2002 dans la même faculté. Il est responsable du master de santé publique de la faculté de médecine Paris-Sud et directeur du CESP (centre de recherche en épidémiologie et santé des populations). Ses activités de recherche portent sur la méthodologie et l’épistémologie de la recherche en psychiatrie. ll a rédigé un rapport sur l’efficacité de la pratique de l’hypnose pour le compte de l’Inserm en 2015. La même année, il a été élu président de la IACAPAP (International association of child and adolescent psychiatry and allied professions, fin du mandat en 2018) et membre de l’Académie nationale de médecine (en France). En 2019, il a reçu le prix international de l’AACAP (American Academy of Child and Adolescent Psychiatry). Il a notamment écrit, en 2015, un livre sur les Comorbidités psychiatriques dans les prisons françaises et « Aux bords de la folie » dans la revue Esprit. Son dernier livre Soigner la souffrance psychique des enfants a été publié en février aux éditions Odile Jacob.